: .
         : .
               : France .
                     : La participation de Mohamad Ali El Husseini au Centre d'tudes stratgiques Emirates .

La participation de Mohamad Ali El Husseini au Centre d'tudes stratgiques Emirates

La participation de Mohamad Ali El Husseini au Centre d'études stratégiques Emirates


Le Centre d’Émirats des Études Stratégiques (CEES) a organisé une conférence intitulée «Les dangers des conflits sectaires et les moyens de les combattre», prononcée par Sayed Mohamad Ali El Husseini, Secrétaire général du Conseil islamo-arabe
El Husseini comme un érudit musulman appelle à promouvoir les valeurs de l'islam modéré et de l'existence pacifique et Il a dit à un public de politiciens, de diplomates, de représentants des médias et d'un groupe d'élite de leaders sociaux et de pensée que la religion ne peut être utilisée que pour obtenir des gains politiques par la fausse représentation, affirmant que parler de l'islam sunnite et chiite islamique est sans fondement parce qu'ils sont Deux écoles divisées par la politique.
Dans la conférence intitulée «Les dangers des conflits sectaires et des moyens de les confronter», le savant, connu de ses positions politiques et intellectuelles ouvertes, a parlé des graves dangers que le sectarisme pourrait infliger à la structure des communautés et comment elle accélère la désintégration des communautés de l'intérieur, en les transformant en États défaillants qui étaient en proie à des guerres et des désaccords qui épuisent leurs ressources.
Il a averti d'une conspiration pour allumer des luttes à l'intérieur de l'Islam dans le but de provoquer son implosion.
El husseini a dit que certaines personnes, croient que c'est le travail de nations non islamiques majeures alors que d'autres suggèrent qu'une nation islamique utilise des conflits sectaires pour imposer son hégémonie sur la région.
Cependant, le chercheur croit qu'il existe une combinaison de facteurs externes (non islamiques) et internes (islamiques)
Dans ce contexte, Sayed Mohamad Ali El-Husseini a déclaré: «Nous trouvons le phénomène de« l'islam au sein de l'islam », ou ceux qui provoquent des conflits au sein de l'Islam, adhèrent à leur propre interprétation du Saint Coran et des hadiths du Prophète qui s'écartent de la véritable mission De l'Islam pacifique et sur lequel ils s'appuient pour promouvoir leur propre version fabriquée de l'islam. »
À son avis, Daesh cherchait à la fois un présumé califat et un leadership qui justifiaient la coercition au nom de la religion.


El-husseini a dit :"Les forces qui sous-tendent ce phénomène cherchent maintenant à alimenter les guerres sectaires et factionnelles.
Si ces guerres sont provoquées en mettant l'accent sur différentes souches de l'islam suivies par différents partis / factions, logiquement, la solution réside dans le retour à un islam véritable et unifié.
Malheureusement, pour des raisons historiques compliquées, cette perspective n'a jamais été poursuivie, et pour revigorer cette proposition, nous devrions travailler sérieusement pour parvenir à la réconciliation et au rapprochement entre les croyances islamiques en conflit.
«Nous pouvons recourir à une solution contemporaine qui peut être tirée des nations modernes, comme l'établissement d'un État non religieux (une nomocratie plutôt qu'une théocratie)».


Dans cet état proposé, aucun credo ne devrait être déclaré comme la religion officielle. Ainsi, il serait semblable à un Etat laïque à cet égard
Toutefois, il diffère d'un Etat laïque en raison de son affiliation générale à la loi islamique.
#mohamad_el_husseini
#sayedelhusseini


   : http://www.arabicmajlis.com/subject.php?id=1674
   : 2017 / 01 / 04
   : 2018 / 10 / 21